Kannelbullar – LA recette qui a changé ma vie

A Table #

kanelbullar

Depuis mon récent séjour en Suède, le but de ma vie avait changé: réaliser des Kannelbullar aussi bon que ceux qui parfume les rues de Gamla Stan! Les Kannelbullar sont institution en Suède, ils ont même une journée qui leurs est dédiés début octobre et…je les comprends! Je pense même que désormais, le Kannelbullens dag sera chômé chez moi! Je passerai mes prochains 4 octobre à enfourner des Kannelbullar les uns après les autres! Non, non je n’exagère pas!
Les Kannelbullar s’appellent aussi Cinnamon buns chez les britaniques ou simplement petits pains à la cannelle chez nous…mais Kannelbullar, ça dépayse et c’est quand même plus sympa!
A la cuisson, l’odeur de cannelle embaume doucement la cuisine, alors, moi, je laisse les portes ouvertes pour que le parfum monte jusqu’à ma chambre…et c’est l’automne! Ah….

kanelbullar2

~
Ingrédients
Pour la brioche
13 cl de lait
14 g de levure de boulanger
1 œuf
50 g de beurre mou, coupé en dés
60 g de sucre
1 pincée de sel
320 g de farine
(+ 1 cuillère à soupe de cardamome moulu – mais je n’en avais pas, alors j’ai fait sans)
Pour la garniture
80 g de beurre pommade
40 g de cassonade
1 cuillère à soupe de cannelle
Pour la dorure
1 œuf
2 cuillère à soupe de lait
Une poignée de sucre casson

~

1. Fais chauffer le lait, ajoutes-y la levure => réserve 10/15min.
2. Dans un cul de poule : farine + mélange lait/levure + sucre + sel + oeuf.
3. Pétris, et pétris encore, jusqu’à ce que la pâte se décolle très bien des parois et forme une belle boule. (Si comme moi, tu n’as pas de robot super-sophistiqué, mais un batteur électrique et ce dernier décide de prendre feu à cette étape: pétris toujours, encore et toujours – mais à la main!)
4. Ajoutes-y le beurre mou, dés à dés. A chaque dés ajouté, ta pâte devient moche, mais pétris encore et elle redeviendra belle et ronde!
5. Laisse reposer au moins 1 heure dans un endroit chaud.
6. Pour la garniture, mélange le beurre mou + sucre + cannelle.
7. Etale la pâte en rectangle. Badigeonne la garniture sur ses 2/3 et replie-la sur elle-même, dans le sens de la longueur.
8. Découpe des bandes de pâtes d’environ 1 cm de large que tu torsades. Fais-en un nœud.
9. Laisse pousser encore une demie heure.
10. Badigeonne avec la dorure (lait+oeuf) et si tu en as (pas comme moi!), ajoute du sucre casson!
11. Tu enfournes pour environ 10/15 min à 180°. Laisse-les refroidir un peu avant de les dévorer.
Mais, attention, il ne se garde pas très longtemps…

kanelbullar3

(les photos sont pas terribles, je me suis laissé avoir par la nuit qui tombe désormais avant 16h30. La lumière artificielle, c’est pas vraiment ça mais pour tout te dire, le lendemain matin, il y en avait déjà plus beaucoup…)
Publicités

Random # 1

random

article-vacsUn déménagement, des vacances ici et là, des petits plats légers, des couches à retirer, un emménagement, des habitudes à reprendre, des couches à rempiler et voilà déjà trois mois sans article gourmand. Mais ce n’est pas faute de n’avoir pas mis la main au fourneau…je reviens très très vite avec une recette pas piqué des hannetons!

Cette nouvelle catégorie sera certes un poil fourre-tout mais elle t’aidera sans doute à comprendre un peu d’où je viens et ce qui m’inspire au quotidien.

~

Ces trois derniers mois donc…France, Italie, Royaume Uni, Suède…(un jour je poserai mes valises!)…des découvertes que je partage très prochainement!

On commence en France avec une petite balade en montagne. Les grenoblois reconnaîtront le lac Achard – bien sûr!

lacachard

 

 

 

 

Les télésièges de juillet, comme le temps,…en berne!lacachard-telepherique

 

Puis, j’ai fui le faux-été français pour rejoindre l’Italie, et Venise…ah Venise…

 

venise

 

…ses détails magnifiques…et Burano, bien sûr!

portevenise      burano…et puis ses vieilles églises…!

venise-eglise Puis direction la Toscane…ses tomates vertes et ses toits rouges

lucques-tomates lucques-2lucques

 

Un bref passage en Suède, où j’ai découvert LA culture du cocooning par excellence! Une envie constante de se blottir dans un café doudou avec une boisson chaude et des lumières douces tout le temps. C’est fou! Je dirais même ça en est scandaleux, tellement le suédois transpire le bien-être! Mais surtout (surtout!) la découverte des Kanelbullar et oh! coup de foudre! Je ne suis qu’amour pour ces petites brioches-dieu-qu’elles-sont-bonnes! Kanelbullar, je ne rêve plus que de toi!

(j’ai le vague sentiment qu’une petite recette sera postée dans quelques temps)

suede

 

Quelques avions/trains/bus plus tard…je pose mes valises! L’Ecosse est son référendum raté est déjà passé à l’heure d’hiver  l’automne. Les coquelicots sont encore là, la preuve…!

coquelicot-standrews

 

(il me faudra quelques temps avant de maîtriser mon nouveau four et de décrypter son affichage des températures effacés – autant dire, pas de macarons avant un moment!)